La Vogue des Marrons



Cliquez sur le logo


 

Une vogue est l'appellation utilisée dans l'aire franco-provençale correspondant en France à la majeure partie de la région Rhône-Alpes pour désigner les fêtes patronales, annuelles de chaque commune.

 

Généralement celle-ci consiste en une fête.

C'est également lors des vogues que se tiennent les fêtes des conscrits qui honorent les classes de naissance.

 

La traditionnelle vogue aux marrons, qui dure d'octobre à mi-novembre, fait partie du patrimoine de la Croix-Rousse, au même titre que le marché alimentaire, les traboules ou les bistrots authentiques.

 

Cette fête foraine offre l'occasion aux petits comme aux grands de déguster marrons chauds, barbe à papa, et d'essayer manèges et autos tamponneuses.

 

Au 19e siècle les lyonnais raffolent des vogues, mot qui signifie abondance, affluence. Ils les appellent aussi « Fêtes baladoires », en l’honneur des bals qui s’y déroulent.

 

En 1896, la ville totalisait 207 jours de vogues de Pâques à Toussaint.

       

 



La première était programmée en avril et se tenait quai Claude Bernard. Il y en avait ensuite dans tous les quartiers. La dernière de l’année était celle de la Croix-Rousse sur le plateau. On y dégustait les premiers marrons de l’année et le premier vin blanc. D’où son nom de « Vogue des marrons ». Les baraques des forains envahissaient l’espace publique. D’abord implantée dans la Grande rue, la vogue gagna le boulevard après la démolition des remparts en 1866. Les lyonnais s’y rendaient en famille pour profiter des nombreuses attractions qui leur étaient proposées. Manèges, tirs à la carabine, ménagerie, exhibitions multiples de phénomènes du genre humain et animal, lutteurs.




On s’y régalait aussi de gaufres, de pâtés de vogue en forme de chapeau de gendarme et bien sûr de marrons grillés et de vin blanc.

 

Cette manifestation qui est une institution - plus de 150 ans d’existence - se heurte depuis quelques années à des difficultés.

 

Les travaux du parking du Gros Caillou ont réduit son espace, la grogne des automobilistes devient chaque année plus forte.

 

On ferme en effet pendant cette période le tunnel de la rue Terme, compliquant, pendant six semaines, la circulation automobile.

 

Les forains voudraient qu’elle soit plus longue.

 

Les élus la souhaiteraient plus courte ou dans un autre lieu, les riverains redoutent le bruit.

 

Seuls, les commerçants du boulevard, sont satisfaits.

 

Installée tous les ans sur le plateau de la Croix-Rousse de mi-octobre à mi-novembre, elle est la dernière vogue de l'année.

 

On y déguste les premiers marrons de l’année et le premier vin blanc. D’où son nom.

 

 

 

 

 

Photos de Lyon, textes, photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008  MDS inc...
Photos :
Myriam De Santis   /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE