La Martinière Diderot et La Salle Rameau


Cliquez sur le logo
www.lamartinierediderot.fr

Cliquez sur le lien

Se rendre à la Martinère Diderot et à la Salle Rameau
 :


La Martinière Diderot

43 cours Général Giraud 69001 Lyon

Remerciements à Didier Roussel (Directeur de l'établissement) Yves Belmont (CAUE du Rhône), Pierre-Yves Viallon, (DPAT ) ainsi qu' Hèlène Bernard et Emmanuelle Bergaut (DGS) pour leur aimable autorisation. La région propriétaire du lycée à donné son accord pour une diffusion exclusive, les photos présentes sur ce site ne doivent en aucun cas être utilisées pour des usages potentiellement marchands.


 

   

 

  

 

    

La rue de la Martinère a été ouverte au début du XXe siècle. Les architectes Ribout et Clermont adeptes de l'art nouveau édifièrent dans ce style de nombreux bâtiments.

Celui-ci,  édifié en 1907 a une façade en courbe très originale, ornée de deux mosaïques. La petite cour est fermée par un portail très ouvragé. La mosaïque de gauche représente le Major Martin à côté d'une ruche, symbole du travail.

Grâce à sa fortune amassée aux Indes, il fonde l'école qui lui doit aussi son nom. Ce sont les Augustins qui se sont installé les premiers au 14e siècle.

En 1418 les Carmes ont obtenu de clore un chemin tendant de la rue Saint Catherine et aboutissant à une vigne car elle était toujours malodorante. C?est dans cette rue, au 7 que le curé défroqué Boullan avait sa chapelle.

Vers 1875, le curé y célébrait des messes noires. L?écrivain Joris Carl Huysman les a rendues célèbres dans son livre "Là Haut". L?écrivain ayant fait fortune sur la réputation du prêtre, il lui paya une tombe au cimetière de la Croix Rousse.

La rue actuelle a été tracée de 1900 à 1907, la largeur exceptionnelle pour le quartier témoigne de cette histoire récente. Vers 1930, on a écroulé les maisons qui collaient le lycée de la Martinière pour permettre la jonction avec la rue Terme.

C'est le Président de la République Armand Fallières qui est venu inaugurer la Martinière des filles en 1907. Dans les années 1970, le second chef du gang des Lyonnais possédait un bar, le Merenda, tenu par sa femme.

Ce gang avait réalisé de nombreux braquages dont celui de la poste de Strasbourg qui leur avait rapporté onze millions de francs dont seule une partie a été retrouvée. C?est une large rue, essentiellement bordée de façades lourdement décorées des années 1900.

Le 2 est un mur aveugle qui attire les touristes, la cité de la création y a peint la fresque des Lyonnais, avec 24 Lyonnais historiques, accoudés à des balcons imaginaires plus six célébrités vivantes qui passent devant la façade.

La Martinière des jeunes filles est plus belle, construite comme un livre ouvert avec ses deux ailes symétriques. Elle aussi arbore un blason et une devise de la ville, inspirée du cri des bourgeois de 1269. Le beau cartouche à madame de Cuzieu (1795-1884), remercie sa générosité posthume qui a permis la construction de la Martinière des filles en 1884. Madame de Cuzieu avait passé son enfance dans le quartier, ses parents étant commerçants rue Mercière. Les abeilles du portail remercient Claude Martin, sa plaque se trouve sur l?aile rue Vitet. Les frères Lumière ont fait leurs études à la Martinière à partir de 1877 et 1878. Le lycée de la Martinière est l?un des plus réputés de Lyon. En 2005, l?Education Nationale l?a placé en tête des lycées du département.



La Salle Rameau

29 rue de la Martinière 69001 Lyon 


Remerciements à Isabelle Schwartz

 (Directrice de la Communication Externe de la ville de Lyon)  pour son aimable autorisation.

Construite en 1907-1908 par la Société des Grands Concerts, sur les plans de E.Riboud et R.Clermond.

L'utilisation du béton armé, matériau encore nouveau permit de réaliser un grand espace sans pilier.

Elle fait un bel arrondi sur la rue Vitet, porte deux mosaïques à Polymnie et Euterpe ainsi qu?une tête dédiée à l?Eloquence.

Elle porte un blason de Lyon et le poème de Clément Marot :  "suis le lion qui ne mord point, sinon lorsque l?ennui le poinct".

La salle Rameau a connu bien des spectacles dont celui du Fakir Tarah Bey.

Au rez-de-chausée se trouve l'Académie de billard. Ce bâtiment servait à l'origine de palais des fêtes.

On utlise alors la grande salle pour les spectacles divers, des conférences, des réunions.

A l'angle se trouve toujours l'Academie de billard. Les mosaïques de la facade Art-Nouveau sont en émaux de Venise

 

 

 

 

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008 MDS inc...
Photos : Myriam De Santis  /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE