La Place des Jacobins

Tenant rue Edouard Herriot aboutissant rue Emile Zola 69002 Lyon


Aller vers lyon.fr

Cliquez sur le logo

S'y rendre :



Elle doit son nom aux religieux Jacobins ou Frères Prêcheurs de l'ordre de Saint Dominique qui ont occupé l'immeuble sur le côté sud de la place.

 

Anciennement dénommée Place de Notre Dame de Confort ou encore Place de l'Impératrice, la Place des Jacobins tire son nom de l'ancien couvent des Jacobins.

 

Avant l’érection de ce monument, trois fontaines avaient successivement été édifiées sur son emplacement.

 

Louis Danton tapissier lyonnais lègue le 21 novembre 1843 sa fortune à la ville de Lyon en précisant :

 

"Je lègue mon patrimoine pour être employé aux travaux d’intérêt public, ayant demeuré longtemps Place de la Préfecture devenue des Jacobins.

J’ai remarqué qu’il manquait à cette place une fontaine monumentale. 

Mon désir serait que le premier emploi que je ferais de ce que je laisse serve à l’édification de cette fontaine".

 

II y eut tout d’abord une pompe à balancier, que les gens du quartier agitaient à tour de bras pour avoir l’eau nécessaire à leurs besoins mais les grincements de cette pompe portèrent si bien sur les nerfs d’un nommé Danton, tranquille habitant du voisinage, qu’il légua à la ville une somme importante pour édifier à la place, une fontaine monumentale permettant de s’approvisionner à toute heure d’une eau jaillissante.

 

    

 

   

Les conditions de réalisation de la fontaine prirent un certain temps.

Au moment du lègue la pompe à balancier est située place de la Préfecture, celle-ci sera déplacée sur la rive gauche à son emplacement actuel.

La place prendra le nom de Place des Jacobins.

La construction de la Préfecture durera de 1883 à 1890. Œuvre de l’architecte Gaspard André 1840-1896.

Sculpteur concepteur Maitre Lienard. Cette fontaine s’inspire du tombeau romain de l’antique Glanum au sud de St Rémi de Provence dans le Vaucluse.

Elle se compose de deux bassins superposés. Dans les quatre arcades des statues d’artistes lyonnais personnifiant les arts de la  ville de Lyon.

 


 

Gérard Audran graveur (1640-1703)

Colbert le fixa à Paris et utilisa ses talents.





 

Philibert Delorme architecte (1518-1577)

Contemporain de François 1er et Henri II il dirige des chantiers importants. Il est l’auteur d’une charpente de toiture, assemblage de bois qui préfigure le «lamellé-collé, qui porte son nom.

Guillaume Coustou sculpteur (1670-1740)

on lui doit les chevaux de Marly dont des copies sont placées à l’entrée des Champs Hippolyte.

 




Hippolyte Flandrin peintre (1807-1864)

Elève de Ingres exécute les peintures murales des églises de St Germain des Près et St Vincent de Paul. Cette fontaine a été achevée en 1886


 


 

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008-2013 MDS inc...
Photos : Myriam De Santis    /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE