Le Fort St-Laurent

Place Bellevue 69001 Lyon


Cliquez sur le logo
S'y rendre :


Le Fort Saint-Laurent construit après la révolte de 1831 sur l'ancien bastion du même nom.

Au 10ème/11ème siècle, un premier ouvrage fortifié, est édifié au-delà des Terreaux actuels, du Rhône à la Saône.

Il sera relevé au XIVème siècle.  En témoignent au bas des Pentes la présence de recluseries, les frères reclus étaient chargés selon certains auteurs du gardiennage des portes fortifiées.

Aux mêmes lieux les portes fortifiées St-Vincent, St-Marcel, du Griffon qui subsisteront après la démolition de cet ouvrage.

Au début du XIIIème siècle, l’Archevêque Renaud de Forez qui gouverne la Ville, lance la construction à la hauteur des Terreaux de ce qui sera appelé « le fossé de la Lanterne », en fait un véritable rempart de dix mètres de haut avec tours, fossé et douve.

Deux portes celles de La Lanterne et du quai de la Pêcherie.

 


 

Les remparts de Lyon suivaient l’axe de la place des Terreaux actuelle et limitaient la ville au nord, par des fossés creusés. 

Les Suisses, parmi d’autres, devenant menaçants, Louis XII, puis François 1er décident pour améliorer la défense de la ville la création au sommet des pentes de la Croix-Rousse, sur le conseil des autorités lyonnaises, d’un nouveau rempart qui se substitue à un premier ouvrage en terre et bois du début du XVème siècle.

Ces nouvelles fortifications permettent d’englober les faubourgs qui se sont développés au delà des remparts des Terreaux durant le moyen-âge.

Le bastion du fort Saint-Jean est le premier bastion construit pour la ville de Lyon.

Mais la victoire de François Ier à Marignan rend toutefois moins pressant l’achèvement de l’enceinte.

Un mémoire sur les fortifications de Saint-Sébastien rédigé en 1528 décrivait les aménagements réalisés.

Erigés du Rhône à la Saône, ces remparts ont environ 2 km de long et 10 m de haut.

A chaque extrémité s’élève un bastion : une tour ronde baignée par le Rhône à Saint-Clair et un ouvrage au sommet crénelé, s’étageant de la Saône au pied du rocher de l’aigle.

Les fortifications de la Croix-Rousse paraissaient opérationnelles dès les années 1530.

Il devenait alors possible d’abandonner la vieille enceinte des Fossés de la Lanterne, au pied de la colline sur la presqu’île.  

 

 

 

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008 MDS inc...
Photos :
Myriam De Santis    /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE