Le village de Guignol

Montée du Gourguillon, 69005 Lyon

 
Cliquez sur le logo
Départ
Arrivée
Départ immediat
partir à un autre moment: le // vers h

 

L'avenue de la doyenneté a été ouverte en 1843, par l'architecte Dardel en lieu et place de l'hôtel du doyen du chapître de la Cathédrale.

 

Au fond de l'avenue, un buste de F.Girardet (1912) rend hommage à Laurent Mourguet, le créateur de Guignol.

 

C'est lui qui rendit  célèbre place de la Trinité avec la pièce le "déménagement".

 

Cette place doit son nom aux chanoines de la Trinité installés ici en 1664, dont la mission était de racheter les chrétiens captifs des Maures.

 

En 1804, il abandonne la tenaille pour se consacrer aux marionnettes, assisté du père Thomas, comédien qui aime un peu trop la bouteille.

C'est à cette période qu'il invente son premier personnage, s'inspirant des traits du père Thomas, ce sera Gnafron, cordonnier lyonnais "regrolleur", dont le nez rouge boursouflé témoigne de son amour un peu trop prononcé pour le beaujolais.


En 1808, il crée Guignol, qu'il habille comme les ouvriers canuts en le coiffant d'un catogan tressé il empêchait les cheveux de se prendre dans les fils du métier à tisser. Un peu plus tard, Mourguet ajoute une femme sa "fenotte" à Guignol, Madelon.

 

Impertinent, proche des préoccupations des gens, le talent de Mourguet rendra rapidement Guignol populaire.

 

Ce n'est que bien plus tard que sa marionnette deviendra le héros de spectacles pour enfants.

 

Il prend sa retraite en 1840, deux de ses dix enfants reprennent son théâtre de Guignol.

 

Ce dernier connaît un tel succès qu'abandonnant progressivement le parterre des places publiques, Guignol ainsi que sa toute nouvelle troupe s?installe dans les cafés puis dans le tout Lyon.

   

 



 

Depuis  200 ans le célèbre petit bonhomme n'a de cesse de nous amuser et de jouer les gazettes, un art qu'il distille avec un goût prononcé de la far

ce, de la satire et du bon sens?

La maison de Guignol

http://www.lamaisondeguignol.fr/

Remerciements à Monsieur et Madame CARDELLI pour leur accueil.

 

Théâtre de marionnettes authentique lyonnais fondé en 1962, installé dans un immeuble du XVe siècle faisant partie intégrante du décor de la première pièce, (le déménagement).

 

Ne se dérobant pas au plaisir de vous distraire, Guignol vous donne l'occasion d'en apprendre davantage sur son passé et sur l'histoire du Vieux lyon.

 

"Notre âme populaire lyonnaise, elle, s'est logée dans une poupée de bois" dira Justin Godart, homme d'état et spécialiste de l'identité lyonnaise.

 

Guignol est un symbole des traditions lyonnaises et dans les pièces, on retrouve des expressions Lyonnaises qui ont tendance à disparaître.

 

L'origine du nom de Guignol est controversée.

 

Trois hypothèses principales ont été formulées :

l'expression ancienne : c'est guignolant pour très drôle.

Un canut nommé Jean Guignol, ayant des ancêtres venus d'une ville de Lombardie, Chignolo.

la référence au titre d'une comédie en vogue : Nitouche et Guignolet.





 

Le Théâtre de Guignol

Laurent Mourguet était analphabète (pourtant, les canuts, ouvriers qualifiés, étaient réputés savoir lire et écrire).

Il n'y a donc aucune trace des premières pièces.

 

Curieusement, c'est la censure imposée par Napoleon III, en contraignant les troupes à soumettre leurs textes, qui permet la conservation de ce patrimoine oral.

 

En 1852, Victor-Napoléon Vuillerme-Dunand, le lettré de la troupe de Mourguet, dépose douze manuscrits.

 

Cette formalité n'empêche pas les marionnettistes d'improviser et de dire ce qu'ils ont à dire.

 

Ces premières traces écrites de Guignol, sont aujourd'hui précieusement conservées à Lyon, au musée Gadagne.

 

La tradition veut que Guignol joue à droite du public et soit tenu par la main gauche du marionnettiste (et l'inverse pour Gnafron).

 

Le canut Guignol, Gnafron ami de Guignol réputé pour être amateur de Beaujolais, c'est le regrolleur,

Madelon la femme de Guignol,

Toinon la femme de Gnafron,

 

Le gendarme, certains lui donnent le nom de Flageolet, mais ce nom n'apparaît pas dans les textes traditionnels.

 

  

 

 

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008 MDS inc...
Photos :
: Myriam De Santis      /  mentions légales

HAUT DE PAGE