Lyon 6èm


Cliquez sur le logo


Le 6ème arrondissement a pour limite le parc de la Tête d'Or au nord, le cours Lafayette au sud, le Rhône à l’ouest et la commune de  Villeurbanne à l’est. Il a été créée en 1867, suite à une amputation  du 3ème arrondissement. La partie nord-est du parc de la Tête d'Or, alors villeurbannaise ne fut rattaché qu’en 1895 au 6ème arrondissement. Les Brotteaux étaient des bancs de sable du Rhône. Ce secteur de la rive gauche du fleuve releva pendant des siècles du Dauphiné puis de la Guillotière qui fut rattaché à Lyon en 1852 et devint le 3ème arrondissement de la ville. Il faudra attendre le 8 décembre  1866 pour que naisse le 6ème arrondissement. Les Hôspices civils  de Lyon et le Consulat possédaient une grande partie des terres dès le XVIIème siècle de ce côté du Rhône. Le premier grand aménagement du Rhône fut décidé en 1759. La construction de la digue de la Tête d'Or qui permis de détourner le fleuve vers Caluire. En 1764, l’ingénieur Morand projeta l’extension de la ville à l’est du fleuve, sur un plan de rues rectilignes se coupant à angle droit. Ce quartier est relié à la presqu’île par un pont  en 1774. Les Brotteaux deviennent une promenade à la mode. Le secteur de Bellecombe garde une atmosphère de village. Sous le mandat du Maire Vitton, l’urbanisation s’accélère dans ce secteur.

 

QUARTIERS

 

- Les Brotteaux

 

- La Cité Internationale

- La Pl. Maréchal Lyautey

 

- L'Eglise Puvis de Chavanne

- Le Lycée du Parc

 

- L'Eglise St Pothin

- La Chapelle de L'Ossuaire

 

- Le Parc de la  Tête d' Or

 

Au début du XIXè siècle, on assiste au développement de l’habitat ouvrier en raison de l’installation d’activités industrielle et artisanale. Au milieu du siècle, les Brotteauxsont donc constitués de deux parties contrastées sur le plan social. Un secteur bourgeois qui s’oppose à une population ouvrière plus modeste. Une crue mémorable du Rhône en 1856 va favoriser la construction de nouvelles digues. Au milieu du XIXème, le cours du Rhône et les quais sont aménagés. En 1856 le Préfet Vaisse décide l’aménagement d’un parc, dont le projet est confié aux paysagistes suisses Bühler. Le domaine de la Tête D'Or les incite à créer un parc paysager de 111 hectares, sur le  modèle des jardins anglais. Le développement de l’habitat se poursuit parallèlement à  celui des activités, ce qui contribue à accentuer la division sociale de l’arrondissement. En bordure du parc, apparaissent à la fin du siècle  de luxueuses villas. Le quartier de Bellecombe est essentiellement une zone d’activités artisanales. Le Palais de la Foire est construit en bordure du parc à partir de 1917. La physionomie générale de l’arrondissement est aujourd’hui en pleine modification. Avec le transfert de la foire de Lyon sur des terrains situés à Chassieu, un nouveau secteur dénommé Cité Internationale, affecté à des équipements à vocation internationale se développe. Installation d’Interpol, ouverture d’un nouveau palais des Congrès en 1995, en bordure du parc mais orientée vers le Rhône . La Cité Internationale poursuit son développement, elle comprend aujourd’hui un hôtel, un casino, des salles de cinéma, un musée d’art contemporain, des logements, un parc d’agrément, la salle de 3000 places et de salles d’expositions de 7900 m². L’implantation d’ un nouvel hôtel de luxe est prévue.

Source : Mairie de Lyon / wwww.mairie-lyon.fr

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008  MDS inc...
Photos : Myriam De Santis  /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE