La Manufacture des Tabacs

(Université Jean Moulin Lyon III)

6 cours Albert Thomas, 69008 lyon

 

Cliquez sur le logo

Se rendre à la Manu :

Départ
Arrivée
Départ immediat
partir à un autre moment: le // vers h

Par décision ministérielle du 21 novembre 1899, la construction d'une nouvelle manufacture à Lyon est autorisée pour pallier la vétusté et la production insuffisante de la manufacture de tabac de Perrache. 

 

C'est l'ingénieur en chef Clugnet qui, peu après 1900 et à la demande de l'administration, fut chargé de la construction d'une manufacture de tabacs en plein centre de  Lyon.

 

Le projet était ambitieux, mais surtout très original.

 

Par sa composition binaire (groupe nord et groupe sud), et par la réalisation d'une façade très colorée, le futur site se différenciait des autres manufactures françaises.

 

A l'origine, les travaux devaient durer 5 ans, mais ils furent interrompus lors de la 1ère guerre mondiale.

 

En 1937, le SEITA dénombre vingt-deux manufactures des tabacs, sept manufactures d'allumettes ainsi que l'institut expérimental des tabacs à Bergerac et les ateliers centraux de construction à Limoges de 1885 à 1982. 

 

Cette ancienne indiennerie, appartenant à Melchior Scherb et créée en 1811, se situe sur le quai Gailleton entre le cours Verdun et  la rue de la Charité. Un syndicat y est créé en 1888.





 

La conception de la nouvelle manufacture de Monplaisir est dirigée par Joseph Clugnet, ingénieur en chef du Service central des manufactures de l'État, et les travaux, prévus sur cinq ans.

 

Les grands bâtiments d'exploitation sont disposés suivant un modèle du service central déjà bien rôdé en forme de "H".

 

Mais les deux extrémités sont fermées, créant ainsi deux cours carrées et, autre innovation, le bâtiment des bureaux administratifs est incorporé dans l'ensemble des bâtiments d'exploitation et abrite même des ateliers.

 

L'ancienne manufacture continue d'être employée comme entrepôt jusqu'en 1932 puis est vendue aux enchères par les Domaines en 1938 pour être démoli peu après.

 

Les travaux de la manufacture définitive débutent cours Gambetta en 1912 mais sont interrompus par la Grande guerre puis par les changements nécessités par certains progrès techniques.

 

Ils sont achevés en 1932 par la Direction générale des manufactures de l’Etat. Mise en activité en 1927, la manufacture est inaugurée en 1932.

Elle comporte deux bâtiments, nord et sud, couverts en ardoises et non en tuiles, percés de lucarnes et avec des corniches en béton armé et des briques de couleurs différentes et alternées, encastrées dans les moellons.

 

Cette usine fonctionne jusqu'en 1988 sous le contrôle de la Société d'Exploitation Industrielle des Tabacs et Allumettes.

 

L'activité industrielle de la manufacture fut intense.

 

A son apogée, elle produisait plus de 30 millions de cigarettes chaque jour.

 

La production de Gauloise et du tabac Scaferti étaient ses principaux pôles d'activité. 

 

IL y étaient confectionnés du tabac ordinaire et des cigarettes représentant, en 1933,  379.660 tonnes plaçant ainsi Lyon au deuxième rang des 22 manufactures françaises.

 

En 1987, la production de tabacs cesse, laissant le site disponible à d'autres usages et à d'autres activités.

 

C'est précisément à cette période que la ville de Lyon souhaite déployer ses sites universitaires, en les intégrant dans le centre-ville.

 

Dans cette logique, la ville de Lyon a alors, en juillet 1990, fait acquisition du site, au profit de l'université Jean Moulin Lyon 3.


 

 

À partir de 1991, la décision est prise de réhabiliter en trois tranches ce site original pour en construire l'Université Jean Moulin-Lyon III et accueillir ainsi 15.000 étudiants à compter de 1998 dans 59.000 m2 bâtis sur 3 hectares.

 

La maîtrise d’ouvrage revient à la communauté urbaine de Lyon  et à la région Rhône-Alpes dans le cadre du schéma "Université 2000".

 

Les plans sont l'œuvre de l'architecte lyonnais Albert Constantin et la maîtrise d’œuvre est confiée à l'atelier de la Rize, Philippe Audart, Alain Ranvier, Pierre Martin, Robert Rolland, Michel Rubin et Josef Ciesta.

 

13 ans de travaux ont été nécessaires pour faire de l'ancienne friche industrielle un tout nouveau campus universitaire.

 

Aujourd'hui, la Manufacture des Tabacs  accueille une partie des étudiants inscrits à l'université Jean Moulin Lyon 3, dont l'autre campus est situé sur le quai Claude Bernard, dans le 7e arrondissement de Lyon.

 

Une bibliothèque universitaire, d'aspect contemporain, a été construite à l'intérieur du site.

 

Elle offre, sur 4 étages, un panel important d'ouvrages spécialisés dans l'économie, les langues et le droit. Totalement réaménagée, la Manufacture offre un cadre propice aux études.

 

 

En effet, les cours intérieures ont été décorées de petits jardins calmes invitant à la détente.

 

Les salles de classe sont nombreuses, bien qu'en nombre encore insuffisant pour le nombre d'étudiants inscrits.

 

De plus, situés dans une extension accolée à la façade Est du site d'origine, les amphithéâtres, clairs et lumineux, font du site universitaire un cadre privilégié.

 

Une bibliothèque universitaire, d'aspect contemporain, a été construite à l'intérieur du site.

 

Elle offre, sur 4 étages, un panel important d'ouvrages spécialisés dans l'économie, les langues et le Droit.







Travaux sous la Maison du Directeur pour le passage du Tram (mars 2012)


Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008-2013 MDS inc...
Photos : Myriam De Santis   /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE