Le Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSMD)

3 quai Chauveau 69009 Lyon



Départ
Arrivée
Départ immediat
partir à un autre moment: le // vers h

Remerciements à Nicolas Crosio, chef du service communication ainsi qu'à l'ensemble Correspondance pour leur aimable collaboration. (2009)

 

L'établissement actuel du CNSMD de Lyon est situé au nord du quartier du Vieux Lyon, quai Chauveau, dans le 9ème arrondissement de Lyon.

Ces bâtiments historiques abritèrent initialement une communauté religieuse.

Le Couvent des Dames de Sainte-Élisabeth (XVIIème siècle), puis, après la rèvolution ils devinrent l'enceinte de l'Ecole Vétérinaire de Lyon.

L'actuel agencement des locaux et des bâtiments est dû à l’architecte Chabrol (milieu du XIX éme), en 1988, ils furent rénovés et agrandis pour accueillir le CNSMD de Lyon.

Louis XIV crée l’Académie Royale de Musique par lettres patentes du 28 juin 1669.

L'Académie est rattachée à la Maison du Roi.

Par ailleurs, par arrêt du Conseil d’État du roi du 3 janvier 1784.

L’École Royale de Chant et de Déclamation est fondée et installée dans l’Hôtel des Menus Plaisirs.

Ces deux institutions sont les premiers signes d'une volonté de structurer et de formaliser l'enseignement des arts dramatiques et musicaux.



 

A l'Ecole Royale de Chant et de Déclamation, la Révolution ajoute une École de Musique Municipale (1792).

 

À ces deux établissement succède, le 8 novembre 1793, la première ébauche d'un établissement unique consacré à la formation de musiciens.

 

L'Institut National de Musique, qui est décrété par la Convention Nationale et pourvu d'un budget distinct, sous la direction de Francois-Joseph Gossec.

 

Le directeur actuel est Henry Fourés. Il dirige le conservatoire avec à ses côtés un directeur-adjoint à compétence administrative.

 

Il est assisté par ailleurs, d’un directeur des études musicales, d’un directeur des études chorégraphiques et d’un conseil d'orientation pédagogique.

 

Le CNSMD de Lyon a été dirigé par Pierre Cochereau de sa création à 1984, puis par Gilbert Amy jusqu'en 2000.

 

L’équipe pédagogique est constituée de 180 professeurs, assistants et accompagnateurs.



 

 

L’équipe administrative et technique regroupe 65 personnes. Les effectifs étudiants sont de 500 musiciens et 90 danseurs.

Les étudiants étrangers représentent 15% des effectifs.

 

Une saison publique comporte près de 300 manifestations qui font partie intégrante du projet pédagogique, et permettent de mettre en valeur le talent et le travail des étudiants, professeurs et artistes invités.

 

Le CNSMD de Lyon s’inscrit dans un réseau d’une cinquantaine d’établissements d’enseignement supérieur.

 

A travers les échanges Erasmus et multiplie aussi les projets avec des institutions hors Europe Montréal, Bogota, Beyrouth.

 

Il bénéficie, pour ses projets et ceux des étudiants, des mécénats de la SACEM, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM et de Mécénat Musical Société Générale.

 

Pour ses actions à l’international, du soutien de la convention Cultures France, Région et DRAC Rhône-Alpes.


          

Cliquez sur la bannière

Réunis autour de Sébastien Daucé pendant leurs études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, les musiciens de l'ensemble correspondances poursuivent aujourd’hui cette aventure humaine et musicale avec une complicité et une passion communicative. Plus que la simple mise en valeur d’un patrimoine musical ancien, il s’agit de le rendre vivant, éloquent et émouvant pour le public d’aujourd’hui.

             

L’ensemble Correspondances s’est donné pour objet de remettre sur le métier ces fils entremêlés pour en faire ressortir toute la subtilité, et en montrer aux mélomanes d’aujourd’hui toute la richesse. Si la musique de Lully ne ressemble en rien à celle de Charpentier alors que les deux compositeurs ont exercé le même métier dans la même ville et au même moment, c'est probablement parce que Charpentier s’est imprégné avec passion, durant plusieurs de ses jeunes années, de la musique romaine, de la beauté des polyphonies des chapelles vaticanes, des audaces harmoniques des maîtres d’alors.

 

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis -  Copyright Lelyondesgones  2008-2013 MDS inc...
  Photos : Myriam De Santis    /   
Mentions Légales

HAUT DE PAGE