Le Réseau Tcl - Kéolis


Cliquez sur le logo


Remerciements à Florence Demarcy pour son autorisation

et au Musée des Transports "Les Transports dans les Villes de France"

Le premier service de transport en commun fait son apparition à Lyon en 1837 avec les omnibus, des calèches tirées par des chevaux. Pour structurer ces transports, la Compagnie Lyonnaise des Omnibus, la CLO, est créée. En 1862, la CLO surmonte les contraintes topographiques en construisant le premier funiculaire du monde, reliant le cœur de la ville au plateau de la Croix-Rousse. Un an plus tard, un service de transport par bateaux à vapeur assure des liaisons de berge à berge sur la Saône. Construits dans le quartier de la Mouche, ces " bateaux mouches" font une rude concurrence aux omnibus obligeant la CLO à disparaître. En 1879, la Compagnie des Omnibus et Tramways de Lyon (OTL) est créée. Elle construit un réseau de tramways à chevaux circulant sur des rails. En deux ans, 10 lignes de tramways sont construites nécessitant un parc de 1 000 chevaux pour la traction. L'entretien du parc chevalin est cher et l'on se tourne vers les tramways électriques.  Le premier tramway électrique est inauguré en 1893. L'engouement du public est immédiat : 33 lignes de tram sont comptabilisées en 1922. La fin de la 1ere guerre mondiale on voit apparaître la concurrence des autobus de compagnies privées. L'attention d'OTL se porte alors sur le trolleybus, associant les avantages de la traction électrique et l'adhérence des pneumatiques.

Avec la fin des concessions, la Ville de Lyon et le Département du Rhône deviennent propriétaires du réseau de transports en commun lyonnais en 1941. Ils confient à OTL la tâche de gérer l'ensemble du réseau. Après les bombardements de 1944, l'essentiel du réseau est à reconstruire. Mais les tramways, vétustes, sont abandonnés au profit des bus et des trolleybus, moins coûteux à fabriquer. Dans le milieu des années 50, Lyon devient la capitale mondiale du trolleybus, avec 344 véhicules et 21 lignes électrifiées. L'ultime ligne de tramway reliant Lyon à Neuville, le célèbre "Train Bleu", disparaît en 1957. Dans les années 60, avec la hausse démographique, la saturation du trafic qui s'ensuit, et la baisse du prix du gasoil, le trolleybus cède peu à peu la place aux bus. Une nouvelle génération de bus articulés de 18 mètres de long voit le jour en 1965. Mais l'engorgement routier est toujours aussi important et les estimations prévoient un doublement de la population d'ici la fin des années 70. C'est aussi à cette époque qu'apparaît la notion de lutte contre la pollution.

Les pouvoirs publics et OTL, devenu en 1967 TCL (Transports en Commun Lyonnais), décident de donner la priorité à une solution souterraine et respectueuse de l'environnement : le métro.  La Société d'Études du Métro de l'Agglomération Lyonnaise est créée en 1968, et les travaux de construction du métro commencent en 1973. Ce que beaucoup de Lyonnais considèrent comme le plus grand chantier de la ville prend fin en 1978, avec l'inauguration des deux premières lignes (A et B) de métro. Deux ans après, 100 millions de voyageurs ont emprunté ses rames. La première réalisation mondiale de métro automatique est achevée en 1992. La ligne D relie l'Est à l'Ouest de Lyon en seulement 20 minutes. La part de la voiture ne cesse pourtant de croître. Après une grande consultation, les Lyonnais se prononcent pour une réduction de la place accordée à l'auto. Le premier PDU (Plan des Déplacements Urbains) français est né. Il prévoit d'ici 2005 de faire passer la proportion de déplacements en véhicules privés en dessous de 75%. Simultanément, le tramway fait son retour. Rapide et non polluant, il s'impose comme un véritable métro de surface favorisant un réaménagement urbain. Après seulement deux années de travaux, les deux lignes de Tram sont ouvertes au public. Elles assurent, grâce à leur plancher bas intégral, une accessibilité optimale. Tout en étant nourri du passé, le réseau TCL reste résolument tourné vers l'avenir...

Sources :"Les Transports dans le Villes de France" - Jean ROBERT

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008-2013 MDS inc...
Photos :
Myriam De Santis   /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE