Métro et Ficelles de Lyon



Cliquez sur le logo


Remerciements à Florence Demarcy pour son autorisation

et au Musée des Transports "Les Transports dans les Villes de France"


2012 : le FUNICULAIRE a 150 ans !


Le 1er funiculaire est inauguré le 3 juin 1862, rue Terme, il s'appellera communément "La Ficelle" son premier voyage s'effectuera en 1967.

Le 21 avril 1891 marque la création de la "compagnie de chemin de fer de Croix-Paquet à Lyon Croix-Rousse, il sera remplacé en 1974 par l'actuel métro C à crémaillère qui relie Hôtel de Ville à Cuire.

En 1872, création d'une nouvelle société d'exploitation du funiculaire :"La compagnie du Chemin de Fer de Lyon à Fourvière et St-Just". Le funiculaire de St-Just est mis en service en 1878, permettant de gravir les pentes de la colline de Fourvière au départ de la station St-Jean. En 1900, le funiculaire Fourvière qui relie St-Jean à Fourvière est mis en service.

De 1901 à 1958 Le compagnie Fourvière Ouest Lyonnais (F.O.L.) remplace la "Ficelle" par un train crémaillère. En 1970, "la Ficelle" est entièrement modernisée après 8 mois de travaux.

La restructuration et l'automatisation du funiculaire de St-Jean,10 ans plus tard en 1996, l'automate est remplacé pour diminuer l'effet de balancieren station.St-Jean a lieu en 1986.

Chaque année les funiculaires font l'objet de travaux de maintenance necessitant 2 semaines de coupure des lignes afin de vérifier l'ensemble des systèmes et d'assurer le maintien de la conformité du funiculaire avec les règlementations en vigueur. La grande inspection a lieu tous les 10 ans.

cf : TCL /SYTRAL


Train à vapeur Lyon-Neuville

Funiculaire St-Just

Funiculaire Croix-paquet






Il faut attendre l'année 1885 pour voir apparaître le premier projet d'un métro.

 

À cette époque, Joseph Jaubert, ingénieur du génie civil, trace les plans d'un réseau métropolitain de surface très original qui se veut complémentaire des lignes de tramways hippomobiles existantes. Trois itinéraires sont envisagés autour de la presqu'île sans toutefois y pénétrer.

 

Ces lignes, établies en voie type Decauville à l'écartement 0,60 m, emprunteraient les bas-ports ou les quais du Rhône et de la Saône sur une faible emprise.

 

Chaque train à vapeur serait composé de 5 ou 6 voitures pouvant transporter jusqu'à 300 personnes à la vitesse maximale de 60 km/h, vitesse semble-t-il utopique à atteindre pour une voie de type Decauville.

 

Ce projet, bien qu'il fût publié à l'époque dans une revue sérieuse, ne connaîtra jamais de suite.

 

En 1897, le Conseil municipal de Lyon met en adjudication publique une ligne de Croix-Rousse à Perrache en imposant un trajet souterrain de la rue d'Algérie à la place Bellecour.

 

Huit propositions valables sont reçues, dont l'une émane de l'OTL et une autre de la Compagnie Lyonnaise de Tramways.

 

 

La Ficelle

Le train Bleue ancêtre du métro



Une nouvelle bataille va se déclencher entre ces deux compagnies, l'OTL finissant par l'emporter.

 

La ligne de Croix-Rousse à Perrache sera ouverte plus tard en surface, le projet de tunnel étant définitivement abandonné.

 

Ce n'est qu'en 1968 qu'est créée la société d'études du métro de l'agglomération lyonnaise, dirigée par René Waldmann.

 

Les travaux des lignes A et B commencent en 1973.

 

Cependant, c'est le 6 décembre 1974 que la ligne C est née par substitution d'un chemin de fer à crémaillère à l'ancien funiculaire entre Croix-Paquet et la Croix-Rousse.

 

Si l'on s'en réfère à la définition du terme « métropolitain » donnée par différents dictionnaires de la langue française  « chemin de fer à traction électrique, partiellement ou totalement souterrain, qui dessert une grande agglomération urbaine ».

 

Lyon peut se targuer d'avoir eu la première ligne de chemin de fer métropolitain du monde puisque la ligne de funiculaire de la rue Terme, qui répond à ces caractéristiques, fut ouverte en 1862, 6 mois avant la première ligne du métro de Londres.




 

Ligne D

Station de la Soie

Le funiculaire

La ligne C  succédant au funiculaire entre les stations Croix-Paquet et Croix-Rousse, arrêté depuis l'été 1972, ouvrit le 6 décembre 1974.

 

L'extension de cette ligne à Hôtel de Ville et l'ouverture de la ligne A Perrache - Laurent-Bonnevay et de la ligne B Charpennes-Part-Dieu  sont inaugurées le 28 avril 1978 en présence du président de la République Valéry Giscard d'Estaing, du maire Fr. Collomb pour le tronçon passant sur la ville de Lyon et du maire Charles Hernu pour celui passant sur la ville de Villeurbanne.

 

Aujourd'hui, le réseau transporte environ 800 000 voyageurs par semaine ce qui en fait le deuxième métro le plus fréquenté de France après celui de Paris.

Il se situe en troisième position pour sa longueur et en nombre de stations, après le métro de Lille. Le métro de Lyon est composé de quatre lignes.

 

Les lignes A, B, C, D, et les deux funiculaires de Saint Jean à Saint-Just ou Fourvière. Le réseau comporte au total quarante-deux stations, soit quarante-huit points d'arrêt.

Il totalise une longueur de 31,5 km et  transporte chaque jour de la semaine, environ 800 000 passagers.

 

Le réseau ainsi que l'ensemble du matériel d'exploitation appartient au SYTRAL qui en délègue l'exploitation.

L'exploitation du métro de Lyon est assurée par la société Kéolis Lyon, filiale du groupe Kéolis, sous la marque TCL. La société gère également les réseaux de bus et de tramway de Lyon.

 

En 1981, la ligne B est prolongée de la Part-Dieu à Jean Macé.

Trois ans plus tard, le tronçon de la ligne C entre la Croix-Rousse et Cuire donne à la ligne son aspect d'aujourd'hui.

En 1991, une première partie de la ligne D est ouverte entre Gorge de Loup et Grange Blanche, étendue jusqu'à la gare de Vénissieux l'année suivante puis à la gare de Vaise en 1997.

 

En 2000, la ligne B est de nouveau étendue, cette fois jusqu'au Stade de Gerland. Enfin, en 2007, la ligne A connait sa première et dernière extension en date.

Une station supplémentaire est implantée à l'est, il s'agit de Vaulx-en-Velin La Soie.

Les travaux à Gerland et Oullins ont débuté en vue de l'extension de la ligne B jusqu'à la gare d'Oullins, soit 1,7 km supplémentaire en service dès 2013.



Poste de conduite du funiculaire

Salle de controle

 

Valideurs et sas de sécurité

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008-2013 MDS inc...
Photos :
Myriam De Santis   /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE