Les Madones

Cliquez sur le logo


Vierge à L'Enfant

 

La Vierge se penche

vers la rue St Georges

    

Vierge à L'Enfant

Maison Blanchon 7 quai Fulchiron

Jeanne d'Arc 12/14 rue de la Charité

On peut certainement parler d’un attachement filial entre les Lyonnais et la Vierge qui explique l’apparition de statues au cours des siècles. À Lyon, la floraison de ces sculptures est attestée lors de deux moments-clés de l’histoire. La ferveur, que rappelle le vœu des échevins de 1643, s’étend ainsi dans la ville.

  

La Vierge et l'Enfant

Niche portant une statue de Marie

Sainte Catherine d'Alexandrie rue d'Algerie

Une Sainte Famille

2 rue Laurencin

Le même phénomène s’observe au XIXème siècle, faisant suite à la mise en place de la statue sur le clocher de la chapelle de Fourvière en 1852 et à la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception en 1854. Aux XVIIème et XVIIIème siècles, une centaine d’emplacements est attestée, notamment par les recensements de Bombourg en 1675 et du Père Ménestrier.

 

 

Une Madone à l'Enfant

37 quai Gailleton

 

Sur cette maison du XVIIème siècle la Vierge

a les mains croisées sur la poitrine

En 1913, André George leur consacre un ouvrage, Les madones des rues de Lyon dans lequel il recense 400 sculptures. Les emplacements de statues recensés datent majoritairement du XIXème siècle et beaucoup sont aujourd’hui vides. Que ce soient des constructions contemporaines, des aménagements sur une façade plus ancienne ou des réinstallations de statues.

  

St Martin 34 rue Vaubecour

Dans une modeste niche la Vierge

Jeanne d'Arc 34 rue Vaubecour

Ces emplacements possèdent ou ont possédé une sculpture religieuse en ronde-bosse ou en relief, dans une simple cavité ou abritée dans un ensemble architectural plus élaboré. Le site de Lyon est remarquable par la présence de deux rivières et de deux collines relativement escarpées.

 

Vierge a l'Enfant

   

La Vierge rue St Georges

Vierge couronnée tenant l'Enfant Jésus

 

St Pierre montée du Gourguillon

Le panorama vu depuis l’esplanade de Fourvière confirme ce que nous connaissons aujourd’hui de l’organisation historique de la ville d’ouest en est, de l’implantation romaine à l’extension contemporaine. Le développement de la presqu’île puis de la rive gauche du Rhône, suivit la construction des ponts qui permirent le franchissement des deux cours d’eaux.

   

La Vierge de l'Apocalypse sur le monde

37 Grande Rue de la Croix-Rousse

 

 

 

 

  

 

Une Sainte Famille

2 rue Laurencin

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008-2012 MDS inc...

Photos : Myriam De Santis   Mentions Légales  

HAUT DE PAGE