L'Eglise N.D. St-Vincent de Paul

140 route de Vienne/Place Lebret 69008 Lyon

Cliquez sur le logo

  

L'église est située sur les bords de Sâone, quai Saint-Vincent.

Construite de 1759 à 1789 par les Augustins pour remplacer l'ancienne chapelle du couvent qui menaçait de tomber en ruine, elle se nommait église "Saint-Louis" à cause des aides financières apportées aux moines par Louis le Dauphin.

 

Pendant le siège de Lyon elle servit de succursale de l'hôpital général après avoir été un entrepôt.

Le cloître et les dépendances furent occupés par les militaires puis devinrent, en 1831, École de la Martinière.

 

Paroissiale en 1791 pour succéder à "Notre Dame de la Platière" et à "Saint-Vincent", on constata très vite, que l'église était trop petite pour la paroisse.

Le "Conseil de Fabrique" en 1861 entreprit de mener à bien le projet de l'architecte Franchet qui consistait à rallonger la nef en déplaçant la façade et son entrée sur le quai Saint-Vincent, autrefois quai des Augustins.

Il fallut trouver l'argent. On vendit des biens paroissiaux, on fit des souscriptions et des emprunts, ce qui permit la réalisation de cet agrandissement en 1882.

L'orgue fut installé dans l'abside.

Analogue au "Livre des Comptes" que nous ont laissé les moines, "le Conseil de Fabrique" nous a laissé un livre qui relate tous les détails de la construction.

 





 

 

 

 

 

En 1863, l'église "Notre Dame Saint-Louis de Lyon", pour éviter la confusion avec "Notre Dame Saint-Louis de la Guillotière" devint "Notre Dame Saint-Vincent".

 

Entre les deux guerres mondiales, on apporta à l'église quelques embellissements.

 

Le 12 décembre 1987, un incendie ravagea l'église. Elle fut rénovée, et ré-ouverte le 29 novembre 1992.

 

L'orgue fut installé sur la tribune. L'inauguration eut lieu le 26 mars 1995.

 

En 1991, alors que la rénovation de l'église Notre Dame Saint-Vincent entrait dans sa phase terminale.

 

Un projet pour un nouvel orgue fut élaboré par MM. Louis Robilliard et Pierre-Marie Guéritey.

 

Puisque le patrimoine des orgues de la Ville de Lyon ne présentait aucun instrument de style affirmé, propre à l'interprétation de la musique de Bach, même pas au Conservatoire, l'option fut prise pour un orgue classique allemand.

 

Mr Eric Brottier fut nommé Maître d'œuvre, et l'appel d'offres aboutit au choix des facteurs Richard Freytag et Bernard Aubertin.

 

L'instrument, construit en un an, fut installé sur la tribune en octobre-novembre 1994.

Le beau buffet en chêne naturel est l'œuvre de Aubertin. La transmission est entièrement mécanique.

Clocher et sacristie, à l'arrière du chœur, occupent un emplacement typique du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle.

L'éclairage de l'église est parcimonieux, dix fenêtres plein-cintre en vis-à-vis prennent naissance au dessus de l'entablement de la nef, en pénétration dans la voûte en berceau, tandis qu'une demi-lune orne le mur occidental de l'église.

Les collatéraux, le chœur et ses chapelles restent aveugles alors que les quatre fenêtres surbaissées de la coupole complètent cet éclairage haut de l'édifice.

Le porche de l'église, désaxé par rapport à l'édifice afin de respecter l'alignement du quai Saint-Vincent, contraste avec la sobriété sinon l'austérité de l'intérieur, une sculpture abondante animant sa façade.

Bien que doté de transepts peu débordants, le corps de l'édifice affecte un parti basilical, huit colonnes de style toscan rythmant la nef centrale accostée de deux bas-côtés.

La croisée du transept, couronnée d'une coupole sur tambour, débouche sur un chœur en hémicycle, deux chapelles de plan carré prolongeant de part et d'autres les collatéraux.

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008-2013 MDS inc...
  Photos :
Myriam De Santis
  /    Mentions Légales

HAUT DE PAGE