Les Ponts sur le Rhône II

 

 

La Passerelle du Collège

La compagnie des ponts du Rhône fut mise en demeure en 1842 et fut obligée à la réalisation. La passerelle en "fils de fer" repose toujours sur trois piles dont les enrochements sont renouvelés de temps à autre et comporte trois travées de 96 m au centre et de 42,5 m sur les côtés.

La construction fut marquée par un accident tragique. Les travaux étaient presque achevés lorsque le 7 décembre 1844 un boulon retenant un câble dans sa gaine se cassa.

La passerelle s'écroula et 8 ouvriers se noyèrent. Les travaux reprirent immédiatement et on put circuler sur l'ouvrage le 3 septembre 1845.

La passerelle fut en partie détruite en 1944, une des piles est reconstruite quasiment à l'identique en pierres appareillées.

La passerelle est enfin ouverte au public le 3 septembre 1945, depuis ce passage pour piétons du quai Jean-Moulin au quai Général-Sarrail est aujourd'hui très fréquenté.

   Pages suivantes : 1 / 3

 

Ce pont suspendu tire son nom du Lycée Ampère car elle débouche rive droite sur le passage Ménétrier inclus dans le collège du même nom, autrefois appelé le Grand Collège sous l'Ancien Régime, le Petit Collège étant sur la place du même nom dans le Vieux-Lyon. Elle fut construite sur la pression des habitants de la rive gauche qui ne disposaient pas de lycée public. La passerelle permettait aux élèves de ne pas faire le détour par les ponts Morand ou Lafayette et de traverser en sécurité.

 

Le Pont Lafayette

Il est emporté par des crues en 1840, puis en 1856.

Trop vétuste, il est remplacé en 1890 par le pont actuel, à structure métallique reposant sur des piles en pierres.

L'arche centrale, détruite en septembre 1944, est reconstruite et le pont rouvre en 1946. 

C’est un pont imposant qui repose sur deux piles en pierres blanches. Il dispose d’un beau tablier métallique peint en bleu. La troisième arche enjambe le bas port de la rive gauche.

Il est richement décoré avec quatre statues sur les piles, de grands personnages figurant la Saône et le Rhône.

Les piles de la rive gauche sont ornées par les blasons de la ville.

Les rambardes métalliques sont ornées de tridents sauf sur les piliers qui sont surplombés par des balcons en pierre. En hauteur, les drapeaux de Lyon, de France et d’Europe flottent au fil du vent presque permanent qui suit le fil du Rhône.

 

 

C'est le troisième plus ancien pont sur le Rhône. En 1826, est construit un premier pont, le Pont Charles X ou pont du Concert à partir de 1828.

Il est constitué d'une charpente en bois reposant sur des piles en maçonnerie. C’est le troisième pont du Rhône puisqu’il date de 1828.

Le 5 septembre 1829, Lafayette fait une entrée triomphale dans Lyon en empruntant le pont qui est rebaptisé en son honneur le 19 septembre 1830.

 

Le Pont Wilson

 

Les trottoirs passent ainsi de 1,10 m à 4,50 m.

Il est à l'époque d'un structure révolutionnaire puisque doté d'un tablier en béton armé reposant sur des piles en maçonneries en pierre de la Villette.

Le pont est endommagé en septembre 1944 et il rouvre définitivement en 1948, après avoir résisté en partie aux bombes allemandes puisqu’il a toujours permis le passage des piétons.

Le pont Wilson circule sur quatre voies vers la rive droite avec deux larges trottoirs pour les piétons et les vélos.

Quand le Rhône est haut, les piles provoquent d’impressionnants remous en aval. Ce pont est fait de trois piles dans le Rhône plus une reposant sur la rive gauche formant cinq arches dont l’une enjambe le bas port de la rive gauche.

La dalle est en béton armé.

C’est l’un des plus massifs et des plus beaux ponts de Lyon. Ses arches sont entièrement habillées de pierres ce qui donne un bel effet de blancheur qui devient magnifique la nuit.

Un premier pont, le pont de l'Hôtel-Dieu ou de l'Hôpital fut construit en 1837-1839 par l'entrepreneur Clauzel, pour le compte de la compagnie des ponts du Rhône.

Ce pont suspendu, d'une longueur de 210 m, repose sur des piles en béton massif, protégé par un enrochement.

En 1887, l'état du pont est jugé alarmant et il est finalement démoli en 1912.

Il est remplacé par un pont en bois provisoire, puis par le pont Wilson inauguré le 14 juillet 1918.

Le nouveau pont est beaucoup plus large que l'ancien 20 m contre 7 auparavant.

 

Le Pont de la Guillotière

Le pont de pierre a été entrepris au cours du 13e siècle au prix d’immenses travaux et de réparations permanentes au fil des siècles.

Le pont du Moyen Âge reposait sur une forêt de pieux en chêne, qui ont compliqué le percement du tunnel du métro, dans les années 1980.

Quelques arches ont été comblées sur la rive gauche, dans les années 1820.

Ceci explique l'anomalie lyonnaise qui fait qu'on appelle Place du Pont une place qui est à une centaine de mètres du début du pont.

Le pont a été détruit lors de la retraite de l'armée allemande, en septembre 1944.

Il a été démoli en 1952 et remplacé par un pont plus large et doté d'une structure métallique en 1953.

 

Un autre pont existait sur le Rhône avant celui de la Guillotière puisqu’il s’écroula au passage des armées en croisade de Philippe Auguste, Conrad de Bavière qui mourut dans la chute. Ce pont aurait été fait de bois et de bateaux. Le pont de la Guillotière est le principal pont sur le Rhône. Le pont de la Guillotière, dénommé aussi autrefois pont du Rhône est le plus ancien pont sur le Rhône.



Le Pont de l'Université

 

Le pont, long de 267,50 m pour 20 m de large, est constitué de trois arches métalliques fondues à Longwy et reposant sur des piles en pierres.

Le pont de l’Université se trouve entre la place Gailleton et la rue de l’Université.

C’est l’un des plus beaux ponts de Lyon, notamment les rambardes métalliques vertes qui sont les plus belles de la ville. Deux piles en pierres dans le Rhône soutiennent trois belles arches de métal.

Elles sont décorées de sculptures métalliques couronnées par quatre coqs.

 

 

 Pages suivantes : 1  /  3

 

Ce pont fut construit à l'emplacement d'un ancien bac pour desservir les bâtiments universitaires érigés entre 1876 et 1898. Lors de son inauguration en 1903, l'ouvrage fut baptisé pont des Facultés, mais il fut rapidement renommé pont de l'Université. Endommagé en 1944, un pont provisoire en bois est mis en place, puis le pont est définitivement rouvert en 1947.



 

Photos de Lyon, textes photos et vidéo du site sont la propriété de Myriam De Santis  -  Copyright Lelyondesgones  2008-2013 MDS inc...

Photos : Myriam De Santis  Mentions Légales  

HAUT DE PAGE